Fiche de conseils pour les parents

Ce document est à votre disposition pour être copié transformé, diffusé… Il pourra être exploité par chaque professionnel qui le souhaite, puis (avec accord de sa hiérarchie et de la direction de l’école) distribué aux parents d’élèves des classes où il intervient.


Vous souhaitez accompagner votre enfant dans son apprentissage de la musique ?

Chers parents,

“Avant d’apprendre à parler, l’enfant apprend d’abord à jouer avec les sons, à babiller, à savourer l’effet de chaque consonne et de chaque voyelle. Plus tard, il apprendra à écrire et à lire. Il ne nous viendrait pas à l’idée de demander à un enfant qui ne sait pas encore parler de savoir lire. Il en est de même pour l’apprentissage de la musique : votre enfant développera d’autant mieux ses compétences musicales si la musique fait partie de son environnement culturel. Si ce langage lui devient familier, s’il a l’habitude de le partager avec les gens qu’il aime, alors le musicien qui est en lui se sentira autorisé à s’exprimer et à s’épanouir.”

Voici donc quelques pistes pour partager avec votre enfant des moments simples de complicité musicale, n’hésitez pas à nous faire part de vos expériences : vos retours nous seront précieux.

Chantez-lui une chanson

Selon son âge, vous pouvez lui chanter une chanson spécialement pour lui, comme un petit rituel, le soir avant de s’endormir (chacun de vos enfants peut avoir SA chanson). Ce peut être une chanson de votre enfance, que vous avez apprise lorsque vous aviez son âge, ou une chanson que vous aimez. Vous pouvez lui confier vos souvenirs autour de cette chanson : cela fait partie de son histoire.

La chanson doit être « adressée » à l’enfant avec tout votre coeur. N’ayez pas peur de « chanter faux », les plus belles voix pour un enfant sont celles de ses parents. C’est ce plaisir partagé qui lui donnera à son tour envie de chanter.

Demandez-lui de vous raconter (sans l’obliger) ses séances de musique

Ce qu’il a préféré dans la séance de musique, ce qu’il a réussi, ce qui était nouveau, ce qu’il connaissait déjà, ce qu’il sait mieux faire…

Demandez-lui ce qu’il a à faire d’ici la prochaine séance, mais si possible (à partir de 7 ans), laissez-le faire spontanément : si vous souhaitez qu’il développe petit à petit son autonomie, ne l’aidez que s’il vous le demande.

Lisez ensemble des histoires

Amusez-vous à lire une histoire ensemble à haute voix. Contrastez votre lecture (voix de sorcière, voix d’ogre, voix d’un canard…), lisez tantôt rapidement, tantôt lentement. S’il sait déjà lire, vous pouvez alterner une phrase ou un paragraphe chacun.

Allez ensemble à la médiathèque

Offrez-lui la possibilité (c’est gratuit !) de choisir lui-même un CD que vous écouterez ensemble, ou bien un livre autour de la musique ou des arts, que vous lirez ensemble. Vous pouvez jouer au jeu du “c’est comme / c’est pas comme” en comparant ce que vous découvrez à ce que vous connaissez déjà.

Ecoutez ensemble un morceau

Que ce soit un morceau que vous aimez bien… ou que vous n’aimez pas !

Dites-lui ce que vous appréciez dans ce morceau, et ce que vous aimeriez voir différent. Aiguisez son esprit critique en lui demandant ce qu’il aime ou ce qu’il n’aime pas dans une musique (vous pouvez noter ses commentaires et les vôtres dans une “boîte à Mots de musique”)

Mettez une musique que vous aimez et dansez avec lui : si vous osez vous “lâcher”, il osera plus lui-même. Ne cherchez pas forcément à lui faire intellectualiser la musique qu’il écoute ou celle qu’il invente : le plus important est qu’il vive la musique avec tout son corps et tout son imaginaire (le reste suivra naturellement).

Allez voir ensemble un concert ou un spectacle

Allez rencontrer l’artiste après le concert, c’est souvent possible : échanger un petit mot, signer un autographe…

Gardez le programme pour que l’enfant le présente au groupe dans la prochaine séance de musique.

Offrez à votre enfant des moments d’exploration sonore à la maison

Votre cuisine par exemple est un lieu formidable pour explorer les sons : cuillères, couvercles, planches à pain, bols…

Sortez des verres d’eau et remplissez-les d’eau ensemble, à des hauteurs différentes, classez-les (ou non) du plus grave au plus aigu, puis jouez !

Imitez avec complicité votre enfant

Avec les tout-petits, chantez en échos les babillages (être imité motive pour imiter à son tour). Avec les plus grands, la dernière phrase de sa chanson et lui demander : que chantes-tu ? Où l’as-tu appris? Qui te l’a appris? »

Il apprend une chanson : révisez ensemble les paroles

Jouez à chanter le début de la phrase et faire semblant d’oublier la fin… pour qu’il vous la rappelle !

Echangez avec l’enseignant de la classe

N’hésitez pas à échanger avec l’enseignant de la classe au sujet de tout ce que vous remarquez dans l’éveil de votre enfant à la musique : ce qu’il chante spontanément, si il danse spontanément sur certaines musiques, si il exprime des goûts ou des envies…

« Je n’ai jamais appris la musique ! »

Si vous êtes dans ce cas, alors vous avez un avantage ! Le but n’est pas de remplacer le travail de l’enseignant ou du Musicien Intervenant, mais de rendre la musique familière pour votre enfant : qu’elle ait toute sa place dans votre quotidien. En proposant le plus souvent possible à votre enfant : “Et si tu nous chantais quelque chose ?” vous lui montrez que cette pratique est encouragée par vous, qu’il a le “feu vert”, et c’est déjà énorme.

Vous avez d’autres suggestions ou d’autres expériences à faire partager ?

Le musicien Intervenant est disponible pour échanger avec vous sur toutes ces questions, n’hésitez pas !

Pour contacter le Musicien Intervenant : (Nom, Prénom, horaires de présence dans l’école, email et tél)


 

Document de travail collectif proposé par la Fnami
Courriel : reseau.fnami @gmail.com

 

Ajouter un commentaire